Osvaldo Torres est un créateur actif, qui nourrit sa sensibilité de lectures littéraires ou ethnographique et de la musique du monde entier.
 
Il explique avec ses mots ce qui l'inspire : «Le désir de faire la lumière, d'ouvrir des portes, de vivre dans le doute, me questionner, faire face à la pensée unique et uniforme, pour plaider en faveur de la diversité et de me sentir engagé avec mes compagnons de route".
Osvaldo Torres,
son histoire artistique ...
Aujourd'hui...
Osvaldo Torres s’exile en 1985 en France pour se dédier à la littérature, la musique, le cinéma. Dix ans après son arrivée, il enregistre Les Araucans du Chili.
En 1999 il retourne pour la première fois au Chili pour enregistrer le disque Fósil…continuidad , qui inclue notamment des chansons dédiées à Victor Jara et à sa veuve, mais aussi à Angel Parra.
En 2000, il enregistre avec le groupe Inti-Illimani et Horacio Duran Escarcha y sol, puis s’investit dans de nombreux projets en France tout en gardant des liens avec les artistes du Chili. Il compose ainsi des musiques de films, des CD de contes pour enfants, des disques ; il peint, expose, et publie des ouvrages.
L’histoire artistique d’Osvaldo Torres commence à Antofagasta, dans les années 70, lorsque son père lui parle de cousins lointains, Roberto et Andrés Márquez, qui chantaient à la radio coopérative avec le quartet Los Quintos.
 
Osvaldo, qui étudiait déjà le charango et la quena, se rapprocha de ses cousins pour former ensemble en 1972 le groupe Illapu.L’idée était de développer un style et une forme musicale liés aux racines du nord chilien, basés sur les cultures Kunza et Aymara.
Osvaldo  Torres travaille ensuite avec le compositeur Nano Acevedo dans la célèbre peña Javiera de Santiago, au Cafe del Cerro et au Centre culturel Mapocho, hauts lieux de la création musicale de la résistance à la dictature.
 
En 1977, paraît le disque Vuelo de pájaros qui inaugure une carrière de soliste.
En 1978, à la demande des femmes de détenus-disparus, Osvaldo Torres crée La Vigilia, oeuvre singulière et poétique, qui sera jouée clandestinement dans les paroisses et témoignera des disparitions perpétrées par le régime de Pinochet.
La continuité
La continuité...vers l'europe
Langage :
Site Officiel
Par Courrier :
 
54 rue Paul Bert
94130 NOGENT SUR MARNE . FRANCE